INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, BIG DATA ET DEFENSE NATIONALE :

QUELLES INNOVATIONS, QUELS ENJEUX ?

Jeudi 21 mars 2019

Pôle commun ISIMA - Polytech

Campus universitaire des Cézeaux, Aubière Parking : avenue Blaise Pascal - Accès piéton : rue de la Chébarde Arrêt tram : Cézeaux-Pellez 

 

« L’intelligence artificielle, véritable extension des capacités d’analyse et de compréhension pour l’homme est devenue un élément de souveraineté nationale ». Le 14 février 2017, Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense, soulignait dans un colloque organisé à l’Assemblée nationale le bouleversement attendu de l’intelligence artificielle dans la conduite des affaires militaires, qu’il estimait « créer une troisième rupture technologique, après la dissuasion nucléaire et l’explosion des technologies de l’information et du numérique ». Sur la base de ce constat, la ministre des Armés Florence Parly annonçait en mars 2018 la création d’une agence de l’innovation de la Défense dotée d’un budget de 100 millions d’euros, tout en faisant de l’innovation un enjeu stratégique de son ministère.

Le traitement d’un nombre de données collectées à un rythme exponentiel, dans un monde toujours plus interconnecté, dépasse désormais largement les capacités strictement humaines. Leur classement et leur analyse sont devenus un enjeu capital de supériorité et de souveraineté. Big data et intelligence artificielle questionnent ainsi la défense et la sécurité nationale, principalement dans deux domaines.

Le premier concerne de la transformation digitale des armées, qui vise à implanter les atouts du numérique dans leur organisation et leur fonctionnement quotidien, en autonomisant autant que possible les actes administratifs, la gestion du soutien ou l'accompagnement des processus de décision.

L’autre domaine est celui des opérations militaires proprement dites. Eminemment plus délicat, il renvoie à des questions d’éthique et au sens donné, à l’engagement au combat. L’irruption de la déshumanisation potentielle de la guerre illustrée par la prolifération de la robotique, jusqu'à la perspective de l'expulsion de l’homme du champ de bataille, interrogent en effet la décision politique et, plus généralement, notre conscience civique.

Quels sont aujourd'hui les rapports entre Data Sciences, défense et sécurité nationales ? Nos sociétés modernes sauront-elles, demain, concilier intelligence artificielle et contrôle démocratique de l'appareil de défense ? Quels sont les enjeux militaires, techniques et politiques de la guerre des données ?

Le 2e forum-Auvergne pour la sécurité et la résilience se propose d'aborder ces questions dans une perspective pluridisciplinaire, propre à nourrir une réflexion critique et citoyenne.

 

logo-mecafuture
fleche
Viaméca
Parc technologique La Pardieu
c/o Maceo
14 avenue Léonard de Vinci
63000 Clermont-Ferrand
Tél. 04 27 04 50 69
Fax 04 73 28 38 96
contact@viameca.fr
pole-de-competitivite
Conception, production et intégration
de systèmes mécaniques intelligents
en